Vous souhaitez équiper une entreprise, une mairie ou tout autre établissements, voici 10 aspects techniques avant d’acheter un défibrillateur cardiaque.

10 ASPECTS TECHNIQUES AVANT D’ACHETER UN DÉFIBRILLATEUR

1- Optez pour des défibrillateurs avec une ergonomie simplet et pratique. Quand on doit intervenir lors d’un arrêt cardiaque, il faut  agir très vite. C’est pour cela, que des appareils aux couleurs vives (visibles) et avec de gros boutons et des instructions vocales simples, peuvent faciliter l’intervention et limiter le stress. Éviter les défibrillateurs ayant une ergonomie trop médicale, cela aura tendance à rebuter un utilisateur lambda.

2 – Optez pour des défibrillateurs bénéficiant du marquage CE et de l’agrément FDA. L’agrément FDA est particulièrement important dans la mesure ou des tests sont effectués avant la commercialisation du défibrillateur. La FDA à également la possibilité d’effectuer un rappel produit en cas de risques détectés sur un défibrillateur (tout comme l’ANSM en France).

3 – Privilégiez des défibrillateurs ayant un indice de protection élevé (IP) et une forte résistance aux chocs. Avec le stress et la précipitation d’une intervention, on n’est jamais à l’abri de faire chuter le défibrillateur. De plus, on se rend compte que les défibrillateurs avec un IP élevé tombent moins en anomalie et ont une plus longue durée de vie.

4 – Achetez des défibrillateurs en conformité avec les normes ERC et AHA II. Ce sont les recommandations américaines et européennes les plus reconnues. Ces organismes de réanimation sont regroupés au sein de l’ILCOR qui est le comité de Liaison International de la Réanimation (ILCOR). Il a été formé en 1992 pour assurer la liaison entre les principales organisations de réanimation présentes à travers le monde.

5 – Favorisez les défibrillateurs avec des ondes biphaqiques basse énergie. Aussi efficace que les ondes biphasiques à haute énergie, elles ont l’avantage de limiter le risque de séquelles.

6 – Choisissez un défibrillateur avec un métronome. Le métronome (bip sonore) vous donne la cadence à respecter pour la pratique du massage cardiaque. Certains appareils proposent un retour sur la qualité des compressions (option à privilégier pour les secouristes).

7 – Privilégiez des défibrillateurs avec des Auto-tests les plus réguliers possibles et avec des moyens d’alerte visuels et sonore en cas de défaillance.

8 – Avantagez les défibrillateurs qui ont des temps d’analyses et de chargement les plus courts. Si vous le pouvez, prenez également en compte le temps de déploiement du défibrillateur. Sur certains appareils, il faut plus de 2 minutes pour les mettre en œuvre. Quand on sait qu’il faut intervenir en moins de 5 min, cela laisse peu de temps.

9 – Optez pour des défibrillateurs avec les électrodes pré-connectées, pré-gélifiées et non polarisées. Le fait que les électrodes soient déjà connectées à l’appareil permet encore une fois de limiter le nombre de manipulation et donc de gagner du temps.

10 – Enfin, prêtez importance à la taille et au poids du défibrillateur. Ce n’est pas le critère le plus déterminant, mais il peut avoir son importance si l’appareil est souvent déplacé.

Notre conseil : pondérez l’ensemble de ces critères et optez pour l’offre qui vous apporte le meilleur rapport qualité-prix. Évitez automatiquement les premiers prix car cela cache très souvent un manque de fiabilité des défibrillateurs ou de l’entreprise. Le défibrillateur reste un dispositif médical !

Cet article vous a t’il été bénéfique ? Votre avis est important, votez !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 5 100,00

Loading...

By |2018-04-20T09:57:53+00:00février 7th, 2014|ACHETER UN DEFIBRILLATEUR|0 Comments

Leave A Comment