10 CONSEILS POUR ACHETER UN DÉFIBRILLATEUR

Voici nos dix conseils à prendre en compte avant d’acheter un défibrillateur cardiaque pour équiper une entreprise, une mairie ou tout autre établissements. Si vous avez d’autres conseils ou retours d’expérience, n’hésitez pas à les mentionnés dans la partie commentaires.

1-  Achetez auprès des fabricants reconnus. Les défibrillateurs sont des dispositifs médicaux qui ne doivent pas être achetés n’importe où et chez n’importe quel revendeur. Le nombre de revendeurs s’est multiplié depuis la publication des arrêtés favorisant l’installation des défibrillateurs dans les lieux publics et autorisant leur utilisation par le grand public.

2- Évitez d’acheter un défibrillateur auprès des structures trop récentes (moins de 3 ans) et sur internet. Il n’est pas rare sur le marché des défibrillateurs de voir disparaitre des structures commerciales du jour au lendemain, laissant le client sans possibilité d’achat de consommables et sans service après-vente.

3- Demandez les références clients de la société. Cela vous permettra de savoir si des entités proches de la vôtre ont été équipés. Bien sûr, il ne faut pas baser votre choix sur ce seul critère mais ça vous donnera une idée de la typologie de clients équipés et du sérieux de l’entreprise.

4- Demandez les prestations de services disponibles : installation / formation / maintenance / … L’objectif est de savoir si l’entreprise est en mesure de répondre à toutes vos attentes et d’évaluer son savoir-faire en matière de défibrillateur.

5- Exigez les agréments et normes du défibrillateur ainsi que les indices de protection et la résistance aux chocs de l’appareil.

6 – Demandez le type d’onde délivré par le défibrillateur. Les recommandations internationales recommandent des ondes biphasiques basses énergie adapté à l’impédance de la victime. Cela permet de savoir si l’appareil est de dernière génération ou non.

7 – Demandez si le défibrillateur réalise des autotests de façon autonome et surtout quels sont leurs périodicités et les moyens d’alerte en cas de défaillance. Certains appareils réalisent des tests une fois par semaine tandis que d’autres le font tous les jours. De même, des défibrillateurs génèrent un signal lumineux avec un bip sonore en cas d’anomalie. Dans ce cas, privilégiez le défibrillateur qui vous assure le plus de sécurité.

8 – Demandez la durée de garantie et la mise en place de la garantie. Certains défibrillateurs peuvent avoir une très longue durée de garantie mais la mise en place de celle-ci peut s’avérer fastidieuse. Par exemple : mise en place d’un appareil en prêt ce qui engendre des allers-retours entre l’appareil défectueux et l’appareil en prêt. Parfois, il faut même payer pour avoir un appareil en prêt.  Nous avons même constaté que certains proposent une garantie si vous y avez souscris dans un délai d’une semaine. Alors que d’autres proposent un échange standard : plus simple et plus efficace. A vous de juger !

9 – Demandez les délais de livraison, le prix de consommables et leur date de péremption. Cela vous évitera de mauvaises surprises ! Certains appareils sont peu couteux à l’achat mais quand on regarde le coût des consommables (électrodes / batteries), le prix de l’appareil s’avère finalement très élevés. Nous avons contacté certaines entreprises qui ne communiquent même pas le prix des consommables. Attentions aux arnaques !

10 – Contactez les entreprises directement par téléphone pour obtenir une offre. Cette démarche pour permettra de juger de la qualité du conseil et de la réactivité de l’entreprise à répondre à vos attentes.

11ème conseil : pensez aussi à prendre avis auprès de professionnels du secourisme.
12ème conseil : prenez garde aux phrases types de commerciaux : je suis pompier, je suis instructeur de secourisme, nous équipons les pompiers (lesquels), nous équipons les SAMU (ils n’utilisent pas le même matériel que vous !).
13ème conseil : Demandez les agréments et certifications dont dispose l’entreprise. L’agrément FDA est un gage certains de qualité car la Food and Drug Administration est la seule autorité à réaliser des tests complets avant la commercialisation des défibrillateurs.

Notre conseil : pondérez l’ensemble de ces critères et optez pour l’offre qui vous apporte le meilleur rapport qualité-prix. Évitez automatiquement les premiers prix car cela cache très souvent un manque de fiabilité des défibrillateurs ou de l’entreprise. Le défibrillateur reste un dispositif médical !

Cet article vous a t’il été bénéfique ? Votre avis est important, votez !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 133 98,52

Loading...

By |2018-03-14T14:17:01+00:00janvier 14th, 2014|ACHETER UN DEFIBRILLATEUR, DEFIBRILLATEURS|2 Comments

2 Comments

  1. Pierre 15 septembre 2014 at 11 h 14 min - Reply

    13eme conseil, méfiez vous également des revendeurs exclusifs (qui ne sont pas des professionnels du secourisme et qui n’ont jamais utilisé un défibrillateur autre qu’un appareil de formation), qui ne vous recommanderons que leur appareil sans tenir compte de vos besoins… Faites des devis sur plusieurs DAE et comparez les spécificités de ceux-ci.

    • Marc B. 10 février 2015 at 9 h 15 min - Reply

      Bonjour,
      Merci de votre conseil.
      Néanmoins, je souhaiterai le nuancer dans le sens ou un professionnel du secourisme reste et doit rester un professionnel du secourisme. Il n’a pas forcement la qualification et les compétences d’un commercial. Je dis cela car si l’on prend le cas d’un « professionnel du secourisme » qui revend du matériel, il possède certes la connaissance pratique et l’utilisation terrain du produit (ce qui est une très bonne chose !), mais est il un mesure de gérer une relation commerciale, un SAV fiable, le suivi des recommandations et des mises à jours ? De plus, a t’il les moyens de pérenniser une activité commerciale ?
      En bref, prenez le temps de vérifier l’historique et la fiabilité de l’entreprise.

Leave A Comment